Archives de Tag: Dis-moi dix mots 2015

Nouvelle collective « Dis-moi dix mots » : « Catwoman Battle » par Frédérique, Maryse, Sophie et Thomas

Catwoman Battle
C’était lors d’un salon du jeu vidéo européen, les files d’attentes immenses pour accéder  à quelques minutes d’un futur blockbuster n’étaient comparables qu’à celles des cosplayeurs entassés devant une scène d’exposition, amalgame de personnages variés et colorés.
Les « zip » des jeux vidéos arrivaient jusque dans le milieu de la rue. Un immense « bravo » surprit tout le monde, ce n’est pas dans l’habitude des joueurs de perdre du temps à se congratuler. 
Dans le dédale de ce salon, ils étaient tous là, à chercher le stand de leurs jeux favoris. Pierre, après les 150 kms parcourus pour arriver à Paris, avait réussi à cibler au bout de l’allée 32 le stand de Catwoman Battle ! Catwoman, tout en latex noir, masquée, bottée.
« Ce jeu est surement interdit aux moins de dix-huit ans. J’y vais ? J’y vais pas ? Il faut entrer dans une cabine. »
Pierre remit son masque de Goldorak . « Je ne le dirai à personne ». Il entra dans la cabine, vide. Pas de Catwoman, pas d’écran, rien. Il marcha sur quelque chose par terre : un sachet plastique avec un bracelet en coquillage étiqueté d’un mot « grigri ».
Pierre sortit de la cabine avec le bracelet au poignet, le trouvant beau, quand quelqu’un l’attrapa par le bras, aperçut le bracelet et dit :
« Enfin, Monsieur C, on vous attend sur le stand dans trois minutes. »  L’homme, habillé comme un pingouin, l’emmena de force vers la scène de présentation d’un jeu dont Pierre ne connaissait rien, même pas le titre, et qu’il devait apparemment présenter à des développeurs japonais, américains et même inuit
La seule présentation qu’il avait faite remontait à ses sept ans à la kermesse du curé.
« Dites, je ne suis pas Monsieur C, vous vous trompez ! », mais le pingouin n’entendait rien et Pierre se retrouva debout derrière un micro. Des centaines d’yeux le regardaient, avides d’en savoir plus.
« Dobry  vecer  dàmy, dobry vecer pànové », s’entendit-il prononcer, lui qui baragouinait à peine l’anglais. Que lui arrivait-il ?
En plus de cette langue inconnue qui sortait de sa bouche, tout autour de lui s’était transformé. 
Il avait la sensation d’être dans un monde parallèle, un monde inconnu : rien ne lui parlait. 
Du Salon international du jeu, il se retrouvait dans un univers à la décoration kitsch, un peu comme s’il venait d’effectuer un retour en arrière dans les années soixante dix. »
« Hello, Pierre ! »
Il était assis dans un fauteuil bulle qui était comme accroché au plafond dans le séjour d’une maison au sol jonché de BDs vintage. Cette voix féminine ne lui sembla pas inconnue.
« Catwoman ! », balbutia-t-il.
« Quelle sérendipité, jeune homme ! », lança-t-elle traversant la pièce dans un claquement de bottes et lui parlant dans la langue inconnue qu’il maîtrisait quelques instants plus tôt.
« Je suis connecté. Mais à quoi et par qui ? 
Il jeta son bracelet, lut dedans « Wiki », puis se retrouva debout devant la cabine. « Quelle expérience ! Le contraire de la zénitude. »
Note des auteurs : les mots en gras correspondent aux mots imposés par la DRAC lors du concours « Dis-moi dix mots » en janvier 2015. Remerciements à Thomas pour l’idée du jeu vidéo !