Spécial Printemps des Poètes 2013 / La voix du poème : « Le violon » par Marine Smeets-Ducatez

Le violon

J’entends au loin le violon de mon enfance
Qui tourne, qui vibre.
Un souvenir ardent au rythme d’une danse,
Mélodie douce et libre.

Les épaules en avant et les doigts déliés
Courent sur les cordes.
La main suit les notes et se laisse emporter,
Et ma joie déborde.

Je sens vibrer en moi cette mélodie qui,
Chante pour mon âme.
Transporte-moi où les songes sont adoucis !

Les cordes sensibles
Crient de désespoir et me mettent en émoi,
Toutes d’une seule voix.

Marine Smeets-Ducatez

Poème librement inspiré de La Musique (Baudelaire)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :