Centon : « Il n’y a pas de mystère » par Margareta Stein-Andreotti

Il n’y a pas de mystère

L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive,

Mon désir est la région qui est devant moi,

Il n’y a pas de mystère, toi mon toit, toi mon roi,

Les prairies verdies ne connaissent plus le givre.

Offre-moi des roses et des camélias,

Ou simplement un lit au milieu des gravats,

C’est l’heure que de jouir et non pas d’espérer,

Loin de toi plus longtemps, je ne puis demeurer.

 Margareta Stein-Andreotti

Liste des citations par ordre d’apparition :

Strophe 1 :

Lamartine : « Le lac »

Apollinaire : « Mon désir »

D’après Elli Medeiros : « Toi mon toit »

D’après Racine : « Le temps »…

Strophe 2 :

Marc Lavoine : « Dis-moi que l’amour »

Blog Harmonie 37 : « C’est l’heure »

Rémy Belleau : « Le désir »

D’après Victor Hugo : « Demain, dès l’aube »

Centon (forme poétique libre fondée sur la compilation de vers existants) écrit dans le cadre de l’atelier du samedi « Autour de la poésie ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :