Pantoum : « Prélude à l’aube » par F. Torlan

Prélude à l’aube

De l’ombre à la lumière, du sommeil à l’éveil,

Comme un temps suspendu avant que tout commence,

Paresseusement chacun se place pour la danse,

Le jour est déjà là mais la Lune encore veille.

 *

Comme un temps suspendu avant que tout commence,

La musique démarre et nous monte aux oreilles,

Le jour est déjà là, mais la Lune encore veille,

Nouvelles heures devant nous, comme une nouvelle chance.

 *

La musique démarre et nous monte aux oreilles,

Certains refusent encore ce réveil-violence,

Nouvelles heures devant nous comme une nouvelle chance,

Renouveau quotidien qui offre ses merveilles.

*

Certains refusent encore ce réveil-violence,

Un jour de plus s’ouvre, un rayon de soleil,

Renouveau quotidien qui offre ses merveilles,

On ne peut résister qu’importe ce qu’on pense !

F.Torlan

 Pantoum pastiche d' »Harmonie du soir » écrit dans le cadre d’un atelier « Ecrire à  la manière de Baudelaire ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :